Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux

>accueil > Salle de presse > Revue de presse > Prédominance des programmes de l’Etat dans la filière engrais en (...)

Prédominance des programmes de l’Etat dans la filière engrais en dépit la libéralisation (étude) Enregistrer au format PDF Envoyer

Article de l’APS sur un atelier de restitution d’une recherche portant sur les engrais au Sénégal.

Dakar, 4 jan (APS) - La filière de l’engrais au Sénégal est caractérisée par une prédominance des programmes de l’Etat, malgré la libéralisation, en cours depuis 1980, selon une étude sur ce secteur dont les résultats ont été présentés mercredi à Dakar.

’’C’est l’Etat qui détermine l’accès au crédit fixant le niveau minimum de fabrication/importation et les prix maximum de cession aux producteurs’’, a dit le consultant Amadou Abdoulaye Faye, maître d’œuvre de l’étude.

‘’Le rôle central de l’Etat, à travers la subvention, pose aussi problème aux opérateurs privés pour la constitution de stocks à vendre en dehors des programmes’’, a indiqué Amadou Abdoulaye Faye.

L’étude, note M. Faye, déplore ‘’ l’incapacité ‘’ des Industries chimiques du Sénégal (ICS/SENCHIM) de satisfaire la demande nationale en engrais. Elle révèle en même temps que ’’le manque de statistiques fiables empêche de déterminer les quantités d’engrais vendus en dehors du Programme agricole’’.

’’La mise en place à temps du Programme agricole, la transparence dans les marchés des engrais subventionnés’’ font également partie des principales recommandations de l’étude visant les contraintes pour une utilisation accrue de l’augmentation et l’amélioration de la filière engrais.

L’étude a pour objectif de permettre de faire le point sur les résultats du diagnostic ainsi que les perspectives de développement de la filière engrais mais aussi de partager un plan d’actions visant à améliorer la filière engrais ainsi que la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation.

Dans le cadre de l’appui que l’USAID apporte au ministère de l’Agriculture pour accompagner les réformes et initiatives dans le secteur agricole, l’USAID à travers le Projet Croissance Economique (USAID/PCE) a financé en 2010 une étude sur la filière de l’engrais au Sénégal.

Cette analyse a été finalisée en 2011 et complétée par un diagnostic approfondi du dispositif de cession des engrais subventionnés.

Agence de presse sénégalaise (APS), 4 janvier 2012

Revue de presse

Actualités

Sénégal économie : 755 532 ménages s'adonnent à l'agriculture (recensement) 29-09-2014
Le Sénégal compte 755.532 ménages agricoles dont les 73,8% vivent en zone rurale, selon le recensement effectué en décembre 2013 par l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). - Revue de presse / la une

Changement climatique dans l'Est du Sénégal : L'agriculture et l'élevage, principales victimes 17-09-2014
L'Usaid vient de mettre à nu les effets dévastateurs du changement climatique dans cinq zones rurales de l'Est du Sénégal. Par conséquent, l'on assiste à une léthargie dans des secteurs comme l'agriculture et l'élevage, principales sources de revenus des populations locales. - Revue de presse / (...)

POUR L'AMENAGEMENT D'UNE FERME AGRICOLE POUR FIXER LES JEUNES 17-09-2014
La 6ème édition des « 48 heures de Dankhe Sène » ont vécu ce week-end. Elle a été surtout marquée par une opération de reboisement, suivi d'une cérémonie de récompense des meilleurs élèves de l'élémentaire et une remise de détergents (du savon et de l'eau de javel) dans le cadre de la (...)



Bulletins et nouvelles
liste
Agenda
<<   novembre 2014   >>
lumamejevesadi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda

Haut de page
Adresse civique
Conseil national de concertation et de coopération des ruraux
lotissement CICES, lot 58 A
Dakar, Sénégal
  Adresse postale
Conseil national de concertation et de coopération des ruraux
BP 249, Poste R.P.
Dakar, Sénégal
  Téléphone
+221 33 827 74 53
Fax
+221 33 827 70 88