Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux

>accueil > Salle de presse > Revue de presse > Prédominance des programmes de l’Etat dans la filière engrais en (...)

Prédominance des programmes de l’Etat dans la filière engrais en dépit la libéralisation (étude) Enregistrer au format PDF Envoyer

Article de l’APS sur un atelier de restitution d’une recherche portant sur les engrais au Sénégal.

Dakar, 4 jan (APS) - La filière de l’engrais au Sénégal est caractérisée par une prédominance des programmes de l’Etat, malgré la libéralisation, en cours depuis 1980, selon une étude sur ce secteur dont les résultats ont été présentés mercredi à Dakar.

’’C’est l’Etat qui détermine l’accès au crédit fixant le niveau minimum de fabrication/importation et les prix maximum de cession aux producteurs’’, a dit le consultant Amadou Abdoulaye Faye, maître d’œuvre de l’étude.

‘’Le rôle central de l’Etat, à travers la subvention, pose aussi problème aux opérateurs privés pour la constitution de stocks à vendre en dehors des programmes’’, a indiqué Amadou Abdoulaye Faye.

L’étude, note M. Faye, déplore ‘’ l’incapacité ‘’ des Industries chimiques du Sénégal (ICS/SENCHIM) de satisfaire la demande nationale en engrais. Elle révèle en même temps que ’’le manque de statistiques fiables empêche de déterminer les quantités d’engrais vendus en dehors du Programme agricole’’.

’’La mise en place à temps du Programme agricole, la transparence dans les marchés des engrais subventionnés’’ font également partie des principales recommandations de l’étude visant les contraintes pour une utilisation accrue de l’augmentation et l’amélioration de la filière engrais.

L’étude a pour objectif de permettre de faire le point sur les résultats du diagnostic ainsi que les perspectives de développement de la filière engrais mais aussi de partager un plan d’actions visant à améliorer la filière engrais ainsi que la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation.

Dans le cadre de l’appui que l’USAID apporte au ministère de l’Agriculture pour accompagner les réformes et initiatives dans le secteur agricole, l’USAID à travers le Projet Croissance Economique (USAID/PCE) a financé en 2010 une étude sur la filière de l’engrais au Sénégal.

Cette analyse a été finalisée en 2011 et complétée par un diagnostic approfondi du dispositif de cession des engrais subventionnés.

Agence de presse sénégalaise (APS), 4 janvier 2012

Revue de presse

Actualités

Plaidoyer du Collectif TANY pour l'agriculture familiale paysanne 01-08-2014
Madagascar est face à un véritable choix de projet de société (1). La politique agricole en cours de définition par les autorités et décideurs va déterminer l'avenir du pays et de la nation. Souhaitons-nous de grands domaines agricoles accaparés par de grandes entreprises nationales et (...)

Trois questions… à Jean-Marc Cormier, volontaire du Centre d'étude et de coopération internationale (CECI), conseiller en communication auprès du CNCR et de la FONGS-Action paysanne 01-08-2014
La première des autonomies est l'autonomie alimentaire. C'est l'œuvre que veulent accomplir les exploitations familiales agricoles au Sénégal, déclare Jean. M. Cormier 1) Après avoir passé quatre années avec le CNCR et la FONGS – Action paysanne, quelle impression ressentez-vous à (...)

Sécuriser la production nationale 01-08-2014
Le responsable de la cellule d'appui du Conseil National de Concertation et de Coopération des ruraux (Cncr) estime que si les campagnes agricoles créent plus de problèmes qu'elles n'offrent de solutions, c'est que, aussi bien l'Etat que les industriels, n'aident pas les paysans sénégalais à (...)



Bulletins et nouvelles
liste
Agenda
<<   août 2014   >>
lumamejevesadi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda

Haut de page
Adresse civique
Conseil national de concertation et de coopération des ruraux
lotissement CICES, lot 58 A
Dakar, Sénégal
  Adresse postale
Conseil national de concertation et de coopération des ruraux
BP 249, Poste R.P.
Dakar, Sénégal
  Téléphone
+221 33 827 74 53
Fax
+221 33 827 70 88