Capitalisation par le CNCR de ses activités d’accompagnement des femmes et des jeunes à l’accès au Foncier

Dans le cadre de la mise en œuvre de son Projet «Droit Foncier et Egalité de Chance » qui  avait été exécuté en 2014 jusqu’en 2016, avec l’appui de l’Union Européenne et en partenariat avec l’Association des Juristes Sénégalaises et l’ONG COSPE, le CNCR avait pu obtenir assez de résultats satisfaisants.  En effet, ce Projet avait permis l’accompagnement de plus de 200 femmes à accéder à la terre en leur facilitant l’obtention de délibérations. Les résultats les plus satisfaisants sont obtenus dans la commune de Toubacouta où le Maire au-delà des délibérations, a diminué les frais de bornage de 15000f à 5000f pour les femmes. Aussi, le projet a appuyé plusieurs femmes pour l’obtention d’équipements agricoles de jardinage et d’arrosage et a mis en place 02 poulaillers dans les îles du Saloum et fait la Clôture de 10 hectares de champs communautaire dans la Commune de Toubacouta.

C’est pourquoi dans le cadre de son partenariat avec l’ONG SOLIDAGRO dans le Programme « Luttons pour les Droits de Tous » dont le CNCR a en charge le volet « plaidoyer pour l’accès à la terre pour les femmes et les jeunes », le CNCR a été sollicité pour faire le partage de son expérience et les résultats de ce projet.

L’atelier a eu lieu le 30 décembre 2018 à Fatick et a réuni plus de 115 participants notamment le Sous-prefet de Toubacouta, l’équipe du Maire de Toubacouta, les bénéficiaires du projet Droit Foncier, les Conseillers municipaux (membres commissions domaniales) des Communes de Djilor, Mbam, Diouroup, Niakhar et Toubacouta, des Chefs de villages, des membres de l’Eglise Luthérienne du Sénégal et de la Fédération « ànd liguèy Niombato », les Présidents d’ASC et des représentantes de Groupements de Promotion Féminine (GPF).

Les temps forts de cet atelier étaient marqués par une présentation des axes stratégiques de ce projet. Comme axe 1, il y avait des activités de sensibilisation et conscientisation des femmes et des populations sur les enjeux et l’importance de l’Etat Civil et de l’accès des femmes à la terre. Comme axe 2, il y a eu l’accompagnement des femmes dans le processus d’acquisition des terres et enfin l’axe 3 qui était consacré à la facilitation du plaidoyer des OP pour un accès des femmes au foncier.

Cet atelier de capitalisation a ainsi permis de faire prendre des engagements aux autres communes de la région de Fatick pour une facilitation de l’accès des femmes et des jeunes à la terre dans leurs localités respectives en s’inspirant de ce modèle. Toutefois, on note la nécessité de faire intervenir l’Etat pour une mise à l’échelle des réalisations et aussi de permettre aux femmes détentrices de délibérations de mieux valoriser leurs terres. Aussi des difficultés de pratiquer le maraichage dans certaines zones à cause de la salinisation (ex : village FAYIL) étaient signalés durant l’atelier.

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • 10août 2016

    10-12 aout 2016 Atelier de renforcement et finalisation de la contribution de la société civile à la revue conjointe du secteur agricole

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    L'atelier a lieu du 10 au 12 aout 2016. Les résultats attendus :

    • les participants sont informés sur le processus de la RCSA 2015 ;
    • La contribution de la société civile sur le rapport provisoire de la RCSA 2015 est enrichie ;
    • L’organisation du GDPS est renforcée pour une meilleure participation de la société civile dans le processus des RCSA et de mise en œuvre des politiques agricoles au Sénégal ;
    • Elaborer une feuille de route pour une meilleure participation de la Société civile dans le processus de formulation du PNIA deuxième génération.

Actualités

Scroll To Top