Elaboration des directives volontaires sur la gouvernance des systèmes de productions basées sur l’agriculture familiale: le CNCR déclenche le processus

Les 17 et 18 mai 2018, le CNCR à travers le Groupe de Dialogue Social et Politique (GSDP et le Comité National de l’Agriculture Familiale (CNAF) a organisé à Dakar, avec l’appui du Forum Rural Mondial un atelier méthodologique pour l’élaboration des directives volontaires sur la gouvernance des systèmes de productions basées sur l’Agriculture Familiale. Ces directives, qui visent à encourager les politiques publiques, englobent les différentes mesures qui doivent être prises en compte par les gouvernements afin de créer un climat propice aux agriculteurs familiaux, principalement par le biais de politiques qui encouragent notamment leur accès aux ressources naturelles, aux marchés locaux et régionaux, aux services de vulgarisation rurale, aux services sociaux et financiers et l’amélioration de l’accès des jeunes et des femmes aux ressources productives.

 

Cet atelier avait réuni une vingtaine de participants issus des organisations paysannes, de la société civile et des structures étatiques et avait pour principal objectif d’enclencher le processus de réflexion et d’élaboration des directives volontaires sur la gouvernance des systèmes de production basée sur l’agriculture familiale. De façon spécifique, il s’agissait de : (i) s’accorder sur les thématiques sur lesquelles porteront la formulation des directives, (ii) travailler sur la démarche et la méthodologie à adopter pour la construction de ces directives et (iii) s’accorder sur les prochaines étapes.

 

Pour ce qui est de la démarche, les participants ont proposé de partir de l’expérience sur les directives volontaires sur le foncier et sur l’alimentation pour s’inspirer et tirer des enseignements sur la méthodologie à adopter et la démarche à suivre pour l’élaboration des directives sur l’Agriculture Familiale. A cet effet, une communication de la FAO a porté sur l’origine et la démarche adoptée ainsi que la stratégie de mise en œuvre des Directives sur la gouvernance foncière. Il a été proposé de développer une approche ascendante en partant des consultations à la base pour construire les directives ; de prendre en compte dès le départ la stratégie de mise en œuvre dans l’approche et la méthodologie et non l’inverse ; intégrer l’Etat et ses structures déconcentrées dans la dynamique ; prendre en compte dans les consultations l’ensemble des secteurs (agriculture, pêche, environnement, élevage) et le genre (femme, jeune) entre autres : la construction des DV reposera sur trois phases : Elaboration ; Approbation et Diffusion/Utilisation. Le task force de communication des organisations composant le GDSP sera déployé pour la communication sur les DV.

 

Pour rappel, l’idée de disposer des directives volontaires sur l’agriculture familiale est née après la déclaration de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale (AIAF) par l’Assemblée Générale des Nations Unies proclamée en 2011 et célébrée en 2014. Réunies à Brasilia, en 2014, les organisations agricoles et rurales les plus engagées dans l’AIAF et issues des 5 continents, ont analysé les réalisations importantes de l’AIAF et les prochaines étapes permettant de continuer à renforcer l’agriculture familiale et avaient élaboré un manifeste. L’une des recommandations du Manifeste de Brasilia était de demander au Comité de Sécurité Alimentaire (CSA) «de concevoir et approuver des directives volontaires de l’agriculture familiale dans les meilleurs délais». C’est ainsi que le CNAF s’est engagé à réaliser cet objectif.

 

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Aucun événement

Actualités

Scroll To Top