Le Collège des femmes du CNCR travaille de façon vigoureuse à la promotion des produits locaux

Conscient de l’important rôle des femmes rurales dans les chaines de valeur agricoles et agroalimentaires, le Collège des femmes du CNCR a ouvert un vaste chantier sur la promotion de la consommation de nos produits locaux.

Cette ambition du collège des femmes du CNCR est en phase avec le défi économique actuel du CNCR, les orientations du Plan Sénégal émergent (PSE), les options du ROPPA pour une africaine nourricière. Elle est également en parfaite conformité avec l’ambition du Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnel dans le Sahel (P2RS), partenaire du ROPPA pour contribuer à l’éradication des causes structurelles des crises alimentaires et nutritionnelles aiguës et chroniques en aidant les ménages vulnérables à accroître leurs revenus, à accéder aux infrastructures et aux services sociaux de base, et à construire un patrimoine permettant de renforcer durablement leurs moyens d’existence.

C’est pour concrétiser cette ambition que le CNCR, sous l’égide du Collège des femmes a élaboré une stratégie paysanne de plaidoyer pour la promotion de la consommation des produits locaux. Ce processus a été mené suivant une démarche participative pour une bonne valorisation des expériences des membres du Collège des femmes. Pour faciliter cet exercice, le CNCR a mobilisé une personne-ressource qui a valorisé plusieurs rencontres de consultation du Collège des femmes et des échanges avec les responsables du CNCR pour définir les orientations de la stratégie.  La stratégie repose sur sept axes qui portent sur: (i) l’information et communication sur les enjeux de la consommation des produits locaux; (ii) la mise en place et la consolidation des initiatives paysannes d’approvisionnement de marchés de proximité; (iii) le renforcement de la visibilité des produits locaux primaires ou transformés; (iv) la promotion de la mise en marché collective des produits locaux; (v) la promotion de la qualité des produits locaux primaires; (vi) la promotion de la qualité des produits locaux transformés et (vii) plaidoyer sur les politiques.

Après la validation de ce plan depuis le mois d’Octobre, un atelier de formation des formatrices et animatrices a été tenu à Thiès du 19 au 22 Décembre. A la suite de cela, deux ateliers de démultiplication de ces expériences ont été simultanément tenus à Tivaouane et à Kaolack du 26 au 28 Décembre. Actuellement, le Collège des femmes avec le soutien du CNCR est à pied d’œuvre pour la recherche de financement pour sa mise en œuvre.

Espace Multimédia

Suivez-nous

Agenda

  • Janvier
  • Février
  • Mars
  • Avril
  • Mai
  • Juin
  • Juillet
  • Août
  • Septembre
  • Octobre
  • Novembre
  • Décembre
  • Aucun événement

Actualités

Scroll To Top